24 septembre 2010 : 4 personnages liés à l’histoire de l’île Perrot

Mme Murielle Gervais-Cyr a présenté son ancêtre Jean Gervaise qui a été le premier à louer un logis à Jean de Lalonde, l’ancêtre des Lalonde de la région, lors de son arrivée en Nouvelle-France. Jean Gervaise a aussi vécu une aventure matrimoniale assez inusitée.

M. Carl Grenier a révélé des pans méconnus de la vie de l’abbé Valérien Carrière, curé de Sainte-Jeanne-de-Chantal de 1942 à 1957. Grand ami du coloré lieutenant-colonel Roger Maillet, le curé Carrière était un homme impétueux qui a laissé des souvenirs impérissables aux enfants effrayés par le bruit de sa canne qu’il faisait claquer sur la balustrade quand il était fâché.

Mme Lise Chartier nous a raconté  les origines du fief Laframboise, l’actuelle municipalité de Terrasse-Vaudreuil. Le fief a d’abord appartenu en 1780 à Jean-Baptiste Leduc fils qui décède en 1787. Sa succession le vend à Louis Baby qui décède peu temps après. Jacques Franche dit Laframboise, de Saint-Laurent, l’acquiert en 1790 pour le donner à son fils François qui y exploitera pendant une vingtaine d’années la traverse pour se rendre à Quinchien, non loin du magasin Trestler.  Bibliothèque Marie-Uguay, NDIP.

M. Pierre Lambert a présenté Marie Uguay, jeune poétesse décédée à 26 ans, qui a passé ses vacances d’été dans l’île Perrot. Le toponyme MARIE-UGUAY a été donné à la bibliothèque publique de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot lors de son inauguration. Marie Uguay (1955-1981), née Lalonde, choisit le nom Marie Uguay en signe de reconnaissance à son grand-père maternel, César Uguay, professeur de violon à Montréal. Marie passe ses étés dans le chalet de ses grands-parents, face au fleuve au 40, rue Auclair à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Elle a le don de l’écriture. Elle publie deux recueils de poésie en 1976 et 1979 et devient membre de l’Union des écrivains québécois.

Peu avant, elle apprend qu’elle a le cancer des os. Elle participe à La nuit de la poésie. Sa participation à ce spectacle est une révélation. Peu de temps avant son décès le 25 octobre 1981, le cinéaste Jean-Claude Labrecque réalise un documentaire intimiste et émouvant au cours duquel Marie Uguay se livre tout entière au journaliste et écrivain Jean Royer. Marie Uguay, selon ses dernières volontés, a été inhumée dans le cimetière de Sainte-Jeanne-de-Chantal, aux côtés de son grand-père César, le 3 novembre 1981 à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.  On trouve le monument Uguay-Gravel dans la 4e rangée en arrière de l’église Ste-Jeanne-de-Chantal sous le nom de Marie Lalonde, poète (1955-1981). Marie Uguay est considérée comme l’une des plus grandes représentantes de la poésie québécoise contemporaine. Les Éditions du Noroît ont publié un recueil de ses œuvres, POEMES, en mars 1994.  Bibliothèque Marie-Uguay, NDI

Partagez:

Plus de thèmes

Écrivez-nous!