Le chemin de fer

La compagnie du Grand Tronc (Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada) a été fondée en 1852 pour construire une ligne ferroviaire entre Montréal et Toronto en passant par Kingston. Durant l’automne 1853, le Grand Tronc a procédé à l’acquisition des terrains nécessaires pour y faire passer sa voie ferrée sur l’île Valiquette (île Claude) et aux Vaches (île Bellevue) ainsi que sur une dizaine de propriétés dans l’île Perrot.

En 1855, le pont ferroviaire entre Sainte-Anne-de-Bellevue et l’île Perrot était partiellement couvert.

Gracieuseté Parcs Canada.

La construction des ponts ferroviaires de Sainte-Anne-de-Bellevue et de Vaudreuil débuta durant l’été 1854 en même temps que le pont Victoria. Entre l’île Perrot et Sainte-Anne-de-Bellevue, le pont était partiellement couvert contrairement au pont reliant l’île Perrot à Vaudreuil. Le premier pont traversait l’écluse et les rapides de Sainte-Anne-de-Bellevue (rivière des Outaouais) entre les lacs des Deux-Montagnes et Saint-Louis. Le second pont était situé à l’ouest des rapides de Quinchien (rapides de Vaudreuil).

En raison de la courte distance entre les deux rives, les ponts de Sainte-Anne-de-Bellevue et de Vaudreuil ont été complétés en 1855 alors qu’il faudra quatre ans de plus pour terminer le pont Victoria. Le système de structure tubulaire et de piliers du pont de Sainte-Anne-de-Bellevue et du pont Victoria était novateur pour l’époque. Long de trois kilomètres, le pont Victoria sera considéré au milieu du 19e siècle comme la huitième merveille du monde.

Une première section de la voie ferrée a été ouverte entre Montréal (Pointe-Saint-Charles) et Brockville, Ontario, le 19 novembre 1855. La ligne atteindra Toronto en 1856.

Jusqu’en 1925, il n’y avait que les ponts ferroviaires entre l’île Perrot et Vaudreuil ou Sainte-Anne-de-Bellevue et les gens traversaient à pied sur les voies ferrées. Toutefois, il y avait une passerelle accrochée au pont des trains entre Pincourt et Vaudreuil qui permettait aux piétons de se rendre à la gare Vaudreuil-Station (Dorion).

Pour en savoir plus sur le Grand Tronc :

La passerelle accrochée à la voie ferrée entre Pincourt et Vaudreuil permettait aux piétons de se rendre à la gare de Vaudreuil-Station.

Collection Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot.

La locomotive Dorchester, construite par Robert Stephenson, utilisée sur la ligne La Prairie–Saint-Jean-sur-Richelieu avait une vitesse maximale de 48 km/h.

Photo : Helliet Didier.

Au début, le réseau des chemins de fer était constitué de tronçons très courts rarement reliés entre eux.

Le premier chemin de fer public au Canada a été inauguré le 21 juillet 1836 en présence de John Molson, de lord Gosford et de Louis-Joseph Papineau. Le tronçon de la compagnie Champlain & St Lawrence Railway parcourait seulement 26 kilomètres entre La Prairie et Saint-Jean-sur-Richelieu et fut financé par le propriétaire de la brasserie Molson, John Molson. La locomotive Dorchester construite par Robert Stephenson fut utilisée sur la ligne La Prairie–Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle avait une vitesse maximale de 48 km/h.

En 1867, le Québec comptait seulement 925 km de voies ferrées.

John Molson, Montréal, QC, 1890 Wm. Notman & Son 1890, 19e siècle

Sels d’argent sur papier monté sur papier — Papier albuminé 17 x 12 cm Achat de l’Associated Screen News Ltd. II-91436.1 © Musée McCord

Au début du 20e siècle, les fermiers de l’île Perrot déposaient leur lait sur un quai près de la voie ferrée à l’ouest de l’île Perrot pour le faire parvenir à une laiterie à Montréal. De la même façon, ils apportaient du foin qui était chargé sur des wagons pour être vendu à des pistes de courses de chevaux aux États-Unis. Ils profitaient d’un embranchement qui desservait la poudrière de la Standard Explosive sur l’île Perrot, une importante compagnie qui produisait des explosifs sur le territoire actuel de la municipalité de Terrasse-Vaudreuil.

Malgré le fait que la ligne Montréal-Toronto passait par l’île Perrot dès 1855, il n’y avait pas de gare dans l’île. La première gare pour les passagers a été construite à Brucy au début du 20e siècle.

Il y a maintenant deux arrêts de train dans l’île, mais seulement pour le service des passagers EXO entre Montréal et Vaudreuil-Dorion : à Brucy et à Terrasse-Vaudreuil.

La gare de Brucy

Collection Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot.

Les installations de la poudrière en 1908. En bas, à gauche, la voie ferrée.

http://2.bp.blogspot.com/ _H_qVyVvy8AI/SEQSjd9KAgI/AAAAAAAAEl0/C2K1rif0Nr0/s1600-h/ile+perrot1.jpg

Les enseignants et les curieux trouveront une fiche pédagogique plus élaborée intitulée « Témoins du rail, histoire d’une nation » à l’adresse suivante:

Le jeu-questionnaire

Le chemin de fer

1 / 8

Où fut construite la première gare de l’île Perrot?

2 / 8

Qu’est-ce qui permettait aux fermiers de déposer leur lait pour l’expédier à Montréal ou leur foin pour le vendre aux États-Unis?

3 / 8

Quel est le nom de la locomotive utilisée sur la première ligne de chemin de fer canadienne?

4 / 8

Quand fut inaugurée la première ligne de chemin de fer au Canada?

5 / 8

Quel personnage célèbre de la Rébellion 1837-1838 participa à l’inauguration du premier chemin de fer au Canada?

6 / 8

Qui finança la première ligne de chemin de fer canadienne?

7 / 8

Quel est le nom de la première compagnie de chemin de fer au Canada?

8 / 8

En quelle année débuta la construction de la voie ferrée dans l’île Perrot?

Votre score est

Le score moyen est de 36%